Fée et le Froid

Nouvelle étape de l'écriture de Jacques Estager, écriture renouvelée, nécessairement, et, s'il porte toujours personnages féminins (de celles pour ainsi dire mes autres et essentielles personnes), ici la composition, le livre, se fait, en ses parties autour de celles pour ainsi dire fraternelles d'essentiels masculins

L'écriture se resserre, "s'assagit" utilisant un lexique toujours le même, dans un jeu de maillage/broderie.


Fée est dans mon Froid,

aux jours passés d’hier on ne la retrouvera plus.

 

Cette autre robe que de la Fée, (je) la mets

avec moi coucher sur moi,

au Jour d’aujourd’hui et de son fantôme non sous le ciel,

dans le vent qui dans notre soir s’efface seul,

et eux déjà reviennent seuls le vent et le soir