Pour accompagner ceux qui vont mourir, il faut des mots. Dessiner un lieu pour l’adresse, une adresse vivante, obstinée. Abriter le récit dans le poème. Accueillir le fragmentaire, laisser le temps habiter le livre, ses boucles, ses réminiscences, ses trous. Tenir au bord et continuer.

 

Au Bord, premier volume de la collection Poéfilm, quand le livre s’accompagne d’une création filmée autour de la lecture du texte. Le vidéo-poème accompagnant Au bord a été réalisé par Sébastien Rongier avec lecture de Sereine Berlottier et Jean-Yves Bernhard au saxo .

https://vimeo.com/205528207

 

Voir la presse


 

On ne dit pas tout ce soir

Aux arêtes du cube où nos reflets se croisent

 

Tu n’apparais nettement que de t’éloigner

Non pas ensemble mais bord à bord

 

Ventre immergé près d’une main qui écoute

Qui fait ce qu’elle peut à quoi bon les dates ici ?

 

Oubliant le nom des plantes nécessaires

J’arrose encore

 

Dans cette absence

Où le muguet a séché